www.agronergy.fr
www.agronergy.fr

La transition énergétique

 La transition énergétique est le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologique.

Concrètement, il faut faire des économies d’énergie, optimiser nos systèmes de production et utiliser le plus possible les énergies renouvelables. Aller vers un modèle énergétique qui permette de satisfaire de manière durable, équitable et sûre, pour les hommes et leur environnement, les besoins en énergie des citoyens et de l’économie française dans une société sobre en énergie et en carbone.

C’est un nouveau modèle à inventer : plus juste, porteur d’emplois et d’activités économiques.

 

Les enjeux de la transition énergétique sont triples :

- Ecologiques : réduire nos émissions de Gaz à Effet de Serre et maîtriser l'ensemble des impacts environnementaux et sanitaires

- Economiques : réduire notre dépense énergétique, gagner en compétitivité et créer de l'emploi

- Social : maîtriser le prix de l'énergie pour lutter contre la précarité énergétique

 

Face à ces contraintes, la France doit aujourd'hui réduire ses importations d'énergies fosiles et respecter ses engagements européens. Elle est tenue à 3 objectifs d'ici à fin 2020 :

- Réduire de 20% les émissions de Gaz à Effet de Serre

- Réaliser 20% d'économie d'énergie

- Porter la part des énergies renouvelables à 23% du mix énergétique

La bâtiment, une cible prioritaire de la transition énergétique

Source : Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Le plus grand consommateur d'énergie en France est le secteur du bâtiment avec près de 45% de la consommation finale d'énergie du pays. Le bâtiment est, avant le transport, le premier secteur d’émissions de Gaz à Effets de Serre en France. 

Le secteur du bâtiment est donc une cible prioritaire du Grenelle de l‘Environnement. En 2012, le gouvernement a mis en place une nouvelle réglementation thermique très stricte pour les constructions neuves, la RT 2012. Lors de la conférence environnementale de 2012, le gouvernement a également décidé d’accélérer la rénovation énergétique et le développement de la chaleur renouvelable dans le bâtiment, avec un programme ambitieux d’investissement de près de 190 milliards d’euros d’ici 2020 en rénovation énergétique.

Le chauffage, un axe prioritaire de la transition énergétique

En France, la consommation de chaleur atteint près de 45% de la consommation finale énergétique, soit 83,8 Mtep.

Le secteur résidentiel et tertiaire est de loin le plus gros consommateur de chaleur : il absorbe deux tiers de la consommation nationale (l'industrie représente environ un tiers). Le principal usage de cette chaleur est le chauffage des locaux ; la production d'eau chaude sanitaire représente quant à elle 10 à 15% de la consommation de chaleur dans les logements, en moyenne sur le parc existant. 

Compte-tenu de la part très importante de la chaleur dans la consommation énergétique nationale, en particulier dans le résidentiel-tertiaire, les enjeux de la réduction des besoins de chaleur et d'une production de chaleur respectueuse de l'environnement sont considérables.

Dans le résidentiel-tertiaire, la chaleur représente 80% de toute l'énergie consommée.

Dans l'industrie et l'agriculture, la chaleur représente respectivement 72% et 23% de la consommation énergétique. Dans ces deux secteurs, il s'agit essentiellement de chaleur-process, dont les caractéristiques (régime de température) sont généralement très différentes de celles de la chaleur utilisée pour le chauffage de locaux.

Dans le secteur résidentiel-tertiaire comme au plan général, 85% de la chaleur est produite à partir d'énergies non renouvelables (énergies fossiles - gaz, pétrole, charbon – et électricité - renouvelable à seulement 15%).Cette situation doit fortement évoluer pour permettre d'atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de renforcement de l'indépendance énergétique nationale.

Sources de chaleur du résidentiel tertiaire